UBC Theses and Dissertations

UBC Theses Logo

UBC Theses and Dissertations

Therese Desqueyroux, archetype du heros de Francois Mauriac Dainard, James Alan

Abstract

Cette thèse se propose d'étudier les personnages des romans de Francois Mauriac, en essayant de les rattacher à un type bien défini. A cet égard, Thérèse Desqueyroux semble réunir le plus grand nombre de caractéristiques communes à tous ces personnages, et c'est ce qui justifie le qualificatif d'archétype que nous utilisons dans notre titre. En étudiant Thérèse, nous la rapprocherons d'autres personnages et, en même temps, nous essayerons de préciser l'attitude de Mauriac devant la condition humaine. Les romans de François Mauriac sont caractéristiques de ceux de la première moitié du vingtième siècle en ce qu'ils présentent un héros à la recherche du sens de sa vie. C'est un personnage complexe et contradictoire, qui se sent dépaysé même au sein de sa famille et de son milieu; il est conscient surtout de la solitude de sa condition. Aux yeux du monde, il paraît anormal, monstrueux même, à cause de ses idées peu conventionnelles, de ses émotions violentes, et de ses actes extravagants et quelquefois criminels. Ce personnage archétype de Thérèse, ce "passionné", est d'abord un déshérité qui, sur le plan social, se trouve incapable de rejoindre son prochain, et ainsi de trouver le bonheur, qu'il s'agisse de la vie de famille ou des conventions de la société dans laquelle il est né. Il est en tous points l'antithèse de l'homme social, qu'il méprise à cause de la suffisance dont il fait preuve, mais qu'il envie en même temps à cause de la sécurité dans laquelle il vit. C'est ensuite un mal aimé, puisqu'il est aussi incapable de rejoindre son prochain sur le plan purement individual. II ne trouve le bonheur ni dans l'amitié ni dans l'amour. Au contraire, l'amour est toujours pour lui un échec: il souffre, ou bien il fait souffrir. En effet, s'il y a solidarité humaine, elle consiste surtout en l'influence que nous avons l'un sur l'autre sur le plan affectif. La cause de cette souffranee, selon Mauriac, vient de ce que l'homme est un "egaré d'amour", qui cherche vainement à assouvir en l'homme un amour qui ne peut s'assouvir qu'en Dieu. C'est enfin un possédé, ce personnage: les tourments mystérieux auxquels il est en proie sont, selon Mauriac, d'origine diabolique. C'est en effet le demon de l'individualisme qui le pousse aux actes de destruction. L'homme est généralement passif devant les forces intérieures qui le possèdent et qui font de lui un déshérité et un mal aimé; il lui reste tout de même une marge de liberté que Mauriac essaie d'attribuer à l'intervention divine. Celui-ci conclut que la seule solution pour lui est d1accepter sa condition comme la "croix" que Dieu lui impose. Pour Mauriac, tout devient clair et supportable dans la perspective du divin; et, cependant, il n'arrive pas dans ses romans à convaincre entièrement le lecteur.

Item Media

Item Citations and Data

Rights

For non-commercial purposes only, such as research, private study and education. Additional conditions apply, see Terms of Use https://open.library.ubc.ca/terms_of_use.

Usage Statistics