UBC Theses and Dissertations

UBC Theses Logo

UBC Theses and Dissertations

Temps dans les romans de Jacques Godbout Birrell, Mackenzie Gilchrist

Abstract

Le temps se présente comme une des préoccupations centrales de la littérature du vingtième siècle; cette préoccupation se révéle dans le contenu thématique des romans et dans leur structure aussi. Signifiant done sur les plans thématiques et structuraux, le temps nous fournit une optique utile pour comprendre le sens profond de 1'oeuvre. L'étude du rôle du temps dans les trois romans de Jacques Godbout se divise en trois parties, traitant chacune d'un des romans, car chaque roman représente la vision personnelle d'un narrateur et se caractérise done par une expérience particulière du temps. Cette expérience se rapporte à la situation existentielle du narrateur: dans L'Aquarium le narrateur, volontairement exilé dans un pays du Tiers Monde à la veille d'une révolution indigene, éprouve l'immobilité du present, car il refuse le passé mort de sa propre civilisation sans pouvoir participer à l'avenir que préparent. les indigènes. Le narrateur du Couteau sur la table fait l'expérience d'une succession d'instants autonomes qui disparaissent dans le néant du passé: c'est l'expression temporelle de son "étrangeté" vis-à-vis de la civilisation industrielle de l'Amérique anglo-saxonne. Le narrateur de Salut Galarneau! éprouve surtout la fuite inexorable du temps et le cheminement vers la mort; cette expérience se rapporte à sa condition aliénée. Québecois dépossédé, serviteur dans son propre pays, il est incapable de s'emparer des moments qui passent et regrette leur disparition. Dans les trois romans, l'expérience subjective du temps s'oppose au temps public et mesuré: le présent immobile de L'Aquarium s'oppose ainsi à l'écoulement chronologique du temps dans le monde extérieur. La succession d'instants autonomes du Couteau sur la table se différencie du temps historique et collectif. Et l'arrêt du temps que Galarneau effectue derrière son mur fait contraste avec la progression des saisons à l'extérieur. Dans les trois cas, l'opposition se résoud par l'intégration du temps subjectif et intérieur dans le temps public. Cette intégration marque l'établissement d'un nouveau rapport chez le protagoniste entre sa vision personnelle et le monde extérieur. La structure temporelle des romans provient des rapports que le narrateur établit entre le présent, le passé et l'avenir. Dans les trois romans, le narrateur illumine le présent par le moyen d'une découverte du passé, et ces deux temps se déroulent dans la forme d'une double durée: le présent s'avance, et en même temps une tranche du passé se révèle progressivement, soit dans son ordre chronologique soit (dans L'Aquarium) en ordre inverse. Dans chaque roman, le développement parallele des deux durées aboutit à un point culminant qui marque une prise de conscience chez le narrateur; la durée passée a servi à éclaircir la situation actuelle et pousse le narrateur à en sortir. Dans les deux premiers romans cette nouvelle orientation chez le narrateur s'accomplit par l'acceptation du passé, et dans le troisième roman par le refus du passé. A cette évolution dans la conception de la valeur du passé correspond une transformation progressive de la façon d'envisager l'avenir: de L'Aquarium à Salut Galarneau!, l'avenir prévu à la fin du récit devient de plus en plus précis et positif. L'étude du rôle du temps dans ces romans révèle done certains élèments structuraux communs aux trois romans, et en mé temps il signale une évolution thématique dans l'oeuvre romanesque.

Item Media

Item Citations and Data

License

For non-commercial purposes only, such as research, private study and education. Additional conditions apply, see Terms of Use https://open.library.ubc.ca/terms_of_use.

Usage Statistics