UBC Theses and Dissertations

UBC Theses Logo

UBC Theses and Dissertations

Structures mythiques du romanesque traditionnel dans la littérature Québécoise : application psycho-sociale et littéraire des théories de René Girard, de Gilbert Durand et de Mikhaël Bakhtine Tremblay, Victor Laurent

Abstract

En premier lieu, cette étude relie les formes verbales du mythe aux formes littéraires. Par la suite, une analyse des structures mythiques des genres romanesques traditionnels est effectuée à l'aide d'un corpus représentatif de Vimaginaire québécois. Le premier chapitre développe une "dynamique structurale" du mythe, basée sur la "classification isotopique des images" de G. Durand et sur les mécanismes mimétique et victimaire de R. Girard. Le mythe raconte l'affrontement entre les deux bornes réversibles de la NATURE (instinctive, individuelle, nocturne) et de la CULTURE (rationnelle, collective, diurne) et l'établissement des "différences" (linguistiques, morales, sociales) à partir du sacrifice d'une victime personnifiant la violence indifférenciatrice. L'analyse des contes de La Chasse-galerie (1900) de H. Beaugrand, dans le deuxième chapitre, démontre que, malgré leur "incarnation historique", ces récits, qui relèvent de la tradition carnavalesque médiévale, sont relies par leurs structures et par leur rôle social au mythe originel. Cet événements primordial, en effet, structure paradigmatiquement et syntagmatiquement le récit romanesque, lequel dérive de l'épisode mythique suivant diverses étapes de transformation. Cette évolution, étudiée en fonction des théories de M. Bakhtine et de G. Durand dans le troisième chapitre, dépend d'une oscillation entre deux pôles identifiables aux "bornes antagonistes" du mythe: un mytho-romanesque unilingue au service de la collectivité et un néo-romanesque ouvert a l'Histoire et au désir humain. Le premier roman publie au Québec fut L'Influence d'un livre (1837), un roman d'aventures écrit par de Gaspé, fils. Le premier roman psycho-sentimental, unique pendant longtemps, fut Angeline de Montbrun (1884) de L. Conan. Un examen des structures de ces œuvres significatives, dans les deux chapitres suivants, manifeste une certaine distanciation avec le mythe. Par son ambiguïté et son incohérence, la première traduit la problématique de la Rébellion de 1837-38. La seconde, qui privilégie une dialectique "interpersonnelle", rend compte de l'avènement d'une "petite bourgeoisie" et d'un processus d'individualisation. Cependant, ces deux romans refusent ultimement d'accéder a l'Histoire et demeurent profondément attaches a Tordre traditionnel patriarcal. L'"aventure" d'un moi individualise au présent est supplantée par un élément démythifiant tourne vers un passe féodal édénique. Un clergé de plus en plus puissant force le romanesque a regresser en promouvant un roman historique fataliste, infériorisant, compensateur et un roman du terroir au service d'un ultramontanisme messianique. Les sixième et septième chapitres étudient ces genres mytho-romanesques en relation avec deux oeuvres "classiques" quebecoises, Les Anciens Canadiens (1863) de de Gaspé, père, et Un Homme et son pèche (1933) de C.-H. Grignon. Avec cette dernière œuvré, une ouverture sur le néo-romanesque plurilingue se fait sentir. De plus en plus réaliste, le roman va traduire dans ses structures la désintégration de l'univers mytho-traditionnel: la conscience psychologique démonte la fonction sociale du mythique. Toutefois, en raison du processus de remythification propre a toute idéologie, des structures de l'imaginaire et des mécanismes mimétiques inhérents a l'homme, il découle que le romanesque moderne n'échappe pas aux forces structurantes du mythe.

Item Media

Item Citations and Data

License

For non-commercial purposes only, such as research, private study and education. Additional conditions apply, see Terms of Use https://open.library.ubc.ca/terms_of_use.

Usage Statistics