UBC Theses and Dissertations

UBC Theses Logo

UBC Theses and Dissertations

Si et même si concessifs Redknap, David Owen

Abstract

Nous avons étudié les deux structures concessives en français moderne si p, q et même si p, q. Dans le premier chapitre, nous avons résumé certaines études antérieures sur divers sujets. La section sur la concession montre qu'il y a sous-entendue a une phrase telle que même si Jacques est la, je vais partir un rapport du genre si Jacques est Id, je ne vais pas partir; autrement dit, même si p, q implique si p,~ q (Moeschler & de Spengler, Martin, Ducrot). Par contre, une phrase telle que s'il est intelligent, il est brouillon se glose mieux par la paraphrase de Nguyen certes p, mais q: certes il est intelligent, mais il est brouillon. Dans la section sur la valeur de base des phrases en si p, q (concessives ou non concessives), on voit que si est le marqueur d'une supposition, et cette supposition sert comme cadre pour l'énonciation de q qui suit. La section sur même montre que ce mot est le marqueur d'une échelle argumentative (Ducrot), et qu'il est limite par le contexte et« ce à quoi on s'attendrait» (Lycan). Dans le deuxième chapitre, nous avons décrit notre corpus, et nous avons déterminé si les diverses structures proposées au chapitre précédent étaient présentes dans les exemples du corpus. La section sur si concessif montre que la paraphrase certes p, mais q peut toujours paraphraser les phrases concessives de la structure si p, q. Cependant, la structure si p,~ q est aussi présente, mais indirectement. Finalement, nous avons fait certaines observations sur le temps des verbes dans les deux propositions/? et q, et nous avons étudié les combinaisons présent/présent, imparfait/imparfait, passé composé/présent, et plus-que-parfait/imparfait. Les deux premières combinaisons montrent une opposition—par rapport aux si non concessifs— au niveau des temps verbaux, les deux dernières au niveau de l'aspect. La section sur les cas de même si révèle d'une part que toutes les phrases de cette structure possèdent la structure sous-entendue si p, ~ q, et d'autre part que certains exemples acceptent aussi la paraphrase de Nguyen. Ceci correspond à la distinction qu'Eriksson fait des phrases en même si portant sur des faits réels et non réels (virtuels).

Item Media

Item Citations and Data

Rights

For non-commercial purposes only, such as research, private study and education. Additional conditions apply, see Terms of Use https://open.library.ubc.ca/terms_of_use.