UBC Faculty Research and Publications

Recommandations pour un Service dataverse national Barsky, Eugene; Davis, Corey; Darnell, Alan; Flynn, Jason; Goddard, Lisa; Goodchild, Meghan; Leahey, Amber; MacPherson, Erin; Roberge, Pierre; Selman, Brianne; Wilson, Lee Feb 14, 2018

Your browser doesn't seem to have a PDF viewer, please download the PDF to view this item.

Item Metadata

Download

Media
52383-Barsky_E_et_al_Recommandations_service.pdf [ 275.89kB ]
Metadata
JSON: 52383-1.0385836.json
JSON-LD: 52383-1.0385836-ld.json
RDF/XML (Pretty): 52383-1.0385836-rdf.xml
RDF/JSON: 52383-1.0385836-rdf.json
Turtle: 52383-1.0385836-turtle.txt
N-Triples: 52383-1.0385836-rdf-ntriples.txt
Original Record: 52383-1.0385836-source.json
Full Text
52383-1.0385836-fulltext.txt
Citation
52383-1.0385836.ris

Full Text

1 14 février 2018 Recommandations pour un Service dataverse national Préparé par le Groupe des modèles d’affaires du Groupe de travail Dataverse Nord Eugene Barsky (University of British Columbia) Corey Davis (COPPUL) Alan Darnell (Scholars Portal) Jason Flynn (Dalhousie University) Lisa Goddard (University of Victoria) Meghan Goodchild (Queen’s University/Scholars Portal) Amber Leahey (Scholars Portal) Erin MacPherson (Dalhousie University) Pierre Roberge (UQAM) Brianne Selman (University of Winnipeg) Lee Wilson (Portage/ACENET)   Contexte Le Groupe de travail Dataverse Nord1 du Réseau Portage a mis sur pied une communauté de pratique pour Dataverse au Canada. Dans le cadre de son mandat, le groupe a cherché à déterminer les possibilités de coordination stratégique à l’échelle pancanadienne, notamment relativement aux services d’hébergement offerts par les fournisseurs Dataverse régionaux. Plus précisément, le Groupe a eu la tâche de :  ● Coordonner et élaborer un cadre pour les services d’hébergement et de soutien de Dataverse pour les bibliothèques désignées ou d’autres intérêts particuliers qui n’ont pas de lieu de dépôt de données de recherche; et ● Étudier un modèle opérationnel commun afin de niveler l’accès aux universités partout au Canada.2   1 Groupe de travail Dataverse Nord - https://portagenetwork.ca/wp-content/uploads/2017/09/DataverseNorthWG_fr.pdf  2 https://portagenetwork.ca/wp-content/uploads/2017/09/DataverseNorthWG_fr.pdf  2 Au cours des six derniers mois, le Groupe des modèles d’affaires a dressé le portrait actuel de l’infrastructure Dataverse, y compris une collecte d’information et une évaluation des services Dataverse hébergés et des utilisateurs en bibliothèque au Canada. Le groupe a distribué deux sondages à l’automne 2017 pour les utilisateurs institutionnels de Dataverse et pour les fournisseurs d’hébergement Dataverse au Canada. À partir des données des sondages et de l’enquête sur l’environnement des modèles de services de dépôt, le groupe a proposé divers modèles potentiels pour permettre à la communauté Dataverse d’aller de l’avant. En évaluant ces modèles, il est apparu évident qu’un seul service Dataverse national hébergé par un seul fournisseur d’expérience serait l’option idéale dans un contexte canadien, où les fonds sont limités et l’expertise largement dispersée. Bien que les membres du groupe reconnaissent que tout effort d’envergure nationale devrait adéquatement reconnaître et appuyer les institutions et les régions qui choisissent d’exploiter leur propre infrastructure de dépôt, nous croyons que la communauté de la recherche au Canada tirerait de grands avantages d’un service national unifié.3  Recommandations Le Réseau Portage, par l’entremise du Groupe de travail Dataverse Nord, devrait collaborer avec les intervenants4 pour établir un service national Dataverse Nord, basé sur un modèle d’affaires durable5 et hébergé par Scholars Portal aux Bibliothèques de la University of Toronto, permettant à l’ensemble de la communauté de la recherche et des bibliothèques universitaires au Canada d’utiliser efficacement une plateforme de données de recherche robuste, évolutive, abordable et ouverte et alignée sur la suite nationale de services de gestion des données de recherche (GDR) en cours de développement par le Réseau Portage et son réseau d’experts. Ce service serait offert conjointement avec un autre fournisseur Dataverse pour appuyer et consolider l’offre régionale et institutionnelle par le biais du Groupe de travail Dataverse Nord.  Principaux avantages d’un service Dataverse Nord national Alors que la centralisation nationale d’une infrastructure de dépôt n’est pas nécessairement souhaitable pour tous les domaines, le groupe croit qu’un service national profiterait grandement à la communauté de la recherche au Canada de plusieurs façons :  3 Le moment est opportun, alors que le mandat de gestion des données numériques des trois organismes approche en 2018. 4 Les Bibliothèques de la University of Toronto, Scholars Portal, le BCUO, les autres consortiums de bibliothèques universitaires régionaux (le COPPUL, le BCI et le CBUA), ainsi que les fournisseurs canadiens existants de Dataverse (p. ex. University of British Columbia, University of Alberta, University of Manitoba, Dalhousie, University of New Brunswick et autres) 5 Il s'agira probablement d'un financement structurel mixte fournis à Portage par le gouvernement fédéral, les frais de service annuels provenant de la communauté des bibliothèques universitaires et d'un financement par projets ou subventions pour des domaines tels que le développement de fonctionnalités et d'autres améliorations. 3  ● Économies d’échelle – Tout en reconnaissant que certaines institutions ou régions pourraient souhaiter avoir leur propre dépôt de données de recherche pour une variété de raisons, il importe de comprendre que la plus grande menace à la pérennité du matériel numérique est souvent économique.6 Les économies d’échelle réalisées grâce à un service national optimiseraient en effet les besoins d’efficacité et de durabilité des actifs : « la collaboration et la fédération peuvent aider à gérer, à partager et à réduire les coûts. »7 Un service national aura un impact considérable sur la capacité des institutions de petite et moyenne taille à développer des services de dépôts institutionnels de GDR. ● Engagement envers la gestion des données responsable – Une instance nationale de Dataverse démontre l’engagement envers la gestion des données, notamment en ce qui a trait aux mandats des trois organismes. La Déclaration de principes des trois organismes sur la gestion des données numériques décrit les rôles et responsabilités des chercheurs, des établissements, et la communauté de recherche et des bailleurs de fonds de recherche. Une instance nationale de Dataverse aidera à répondre à ces rôles et responsabilités en offrant un lieu sécuritaire où déposer, promouvoir et partage des données. ● Offrir un accès égal aux services de données pour tous les établissements – Un Dataverse national offrira l’accès à des plateformes et services de GDR aux établissements de petite et moyenne taille à court de ressources. ● Aider les chercheurs et les éditeurs à naviguer dans un environnement complexe – Les chercheurs qui souhaitent accroître la visibilité et la découvrabilité de leurs données et qui veulent se conformer aux exigences de dépôt ainsi que les éditeurs qui souhaitent gérer les soumissions, la révision et la publication des données liées aux articles publiés doivent naviguer dans un environnement de plus en plus complexe en raison de la GDR. Un service national bien publicisé aiderait à alléger cet environnement en offrant une suite de services complète à l’ensemble de la communauté de la recherche et de la publication universitaire au Canada. ● Consolider le soutien technique et les autres services de soutien – Selon un récent sondage des utilisateurs de Dataverse au Canada, le soutien local est limité et dans la plupart des institutions, les bibliothécaires et autres responsables effectuent des activités liées à Dataverse dans le cadre de responsabilités plus larges. Un service national permettrait de centraliser le soutien technique et en même temps  6 http://blog.dshr.org/2013/10/the-major-threat-is-economic.html  7 OCDE (2017), « Business models for sustainable research data repositories », OECD Science, Technology and Industry Policy Papers, no 47, Éditions OCDE, Paris. Disponible au http://dx.doi.org/10.1787/302b12bb-en 4 encouragerait la création collective de matériel d’appui, notamment pour les activités de sensibilisation, de représentation et de dissémination, pour la création de gabarits de métadonnées et pour des conseils spécifiques à certaines disciplines, solution avantageuse pour tous les utilisateurs de la même version du logiciel. ● Tirer le meilleur de l’expertise et de l’infrastructure existante – Scholars Portal gère les plus grands dataverses au Canada, en plus d’autres services techniques de bibliothèques établis sur l’infrastructure des Bibliothèques de la University of Toronto (UTL). Le centre de données d’UTL/Scholars Portal est un environnement sécuritaire qui se conforme aux meilleures pratiques de l’industrie pour la gestion de l’intégrité et de la pérennité des données et le personnel d’UTL/Scholars Portal est en mesure de mettre à niveau le logiciel régulièrement pour offrir les dernières fonctionnalités, corriger les failles et répondre aux dernières vulnérabilités. ● Mise en commun des ressources pour le développement de nouvelles fonctionnalités – Les utilisateurs canadiens de Dataverse ont indiqué souhaiter un certain nombre de nouvelles fonctionnalités, notamment de meilleurs outils de visualisation, une aide à la curation des données, l’organisation des fichiers, la diffusion multimédia en continu, la préservation numérique et la prise en charge de fichiers volumineux. Le développement de nouvelles fonctionnalités serait plus efficace sur une plateforme unique où les ressources de partout au pays étaient mises en commun; et, le cas échéant, la base de codes pour les améliorations et les nouvelles fonctionnalités pourrait être rendue librement accessible via Github (ou un service similaire), de sorte que d’autres fournisseurs canadiens de Dataverse puissent tirer parti de ces développements. ● Améliorer le financement – Un service national avec une vaste participation partout au pays serait également un destinataire plus attrayant pour les subventions et les fonds de recherche, comme le financement disponible par l’entremise de CANARIE8 et d’autres sources de financement de la FCI et même des trois organismes. Le passage à un système national comme Dataverse Nord faciliterait également l’intégration future avec d’autres systèmes et outils de GDR, en appui des flux de travail de GDR. ● Soutenir les efforts locaux et régionaux – Certains établissements et certaines régions peuvent avoir d’excellentes raisons de gérer leurs propres Dataverse ou autre dépôt de données de recherche (expertise et capacités locales avec différentes plateformes, impacts sur la vie privée et autre règlementation connexe locale ou provinciale, politiques et pratiques en soutien à la culture locale ou régionale, etc.). Un service national travaillerait de manière constructive avec ces établissements ou régions gérant leurs propres Dataverses et les aiderait à renforcer leurs capacités en dynamisant la communauté de pratique canadienne de la gestion des données de recherche dans  8 Appel de financement de logiciels de CANARIE pour 2018 - https://www.canarie.ca/fr/logiciels/financement/  5 l’intérêt de tous. Nous cherchons à établir et à favoriser des relations partout au Canada, tout en travaillant de bonne foi pour développer un service national partagé qui bénéficierait à tous. ● Alignement avec les efforts nationaux en GDR – Une instance de Dataverse nationale sera mieux alignée sur les autres services de GDR nationaux en cours de développement et mieux capable d’en tirer parti. Par exemple, une seule instance de Dataverse s’intègrerait mieux avec les fournisseurs de service pour répondre aux spécifications de traitement de préservation telles que recommandé par le Groupe d’experts sur la préservation (GEP),9 et pourrait obtenir du soutien pour le personnel de curation d’un réseau coordonné à l’échelle nationale et distribué régionalement (et agnostique par rapport à la technologie) actuellement en cours de développement par le Groupe d’experts sur la curation des données (GECD). ● La capacité d’influence à l’échelle internationale – Une instance nationale de Dataverse sera en mesure d’influencer les efforts internationaux qui recoupent les développements des dépôts de données de recherche, tels que les travaux effectués sous les auspices du Digital Curation Centre (DCC) et de la Research Data Alliance (RDA).  Principes directeurs pour l’établissement et le fonctionnement d’un service national Les dépôts de données de recherche constituent un élément de plus en plus important de l’infrastructure de recherche numérique et du paysage scientifique ouvert (comportant des avantages économiques et sociaux). De plus, les décideurs et les bailleurs de fonds en matière de recherche exigent de plus en plus des données ouvertes pour les recherches financées par des fonds publics. Un service national comme Dataverse Nord sera guidé par des principes garantissant des opérations continues, durables, responsables et réactives.  ● Développer un modèle économique durable et équitable – Un modèle d’affaires durable tiendra compte des facteurs de coûts (p. ex. volume de données, fréquence de dépôt, mixité d’utilisateurs, niveaux de curation) et les sources de revenus disponibles (p. ex. financement structurel du gouvernement fédéral, frais de service des bibliothèques, soutien des institutions participantes et subventions) et évoluera de manière adéquate pour répondre à la demande future. L’identification et l’engagement des intervenants seront essentiels pour articuler ce modèle et démontrer sa valeur au fil du temps. Parallèlement, pour une meilleure équité partout au pays, nous prévoyons qu’un soutien en nature important sera offert pour compenser les modèles de coûts traditionnels qui peuvent être prohibitifs pour certains établissements et régions au  9 Research Data Preservation in Canada - https://open.library.ubc.ca/cIRcle/collections/ubccommunityandpartnerspublicati/52387/items/1.0371946 6 Canada. Différents modèles de coûts sont à l’étude et nous prévoyons un mécanisme de financements partagé entre les établissements, les régions et le gouvernement. ● Cultiver une communauté de pratique – Les services de dépôt ne seront pas utilisés efficacement sans encourager une communauté de pratique à soutenir le renforcement des capacités dans toutes les organisations. Un service national soutiendra le Groupe de travail Dataverse Nord dans ses efforts pour développer une communauté de pratiques pour les bibliothèques utilisant ou souhaitant utiliser la plateforme de dépôt Dataverse pour les données de recherche au Canada. ● Dirigé par la communauté, appartenant à la communauté – Les bibliothèques universitaires offriront un service national de Dataverse Nord10 afin de fournir à la communauté de la recherche au Canada des mécanismes efficaces pour partager, préserver numériquement et obtenir le crédit pour ses données. ● Collaboration – Un service national de Dataverse Nord travaillera avec d’autres fournisseurs de services et plateformes comme le Dépôt fédéré de données de recherche (DFDR), les dépôts institutionnels et régionaux, et les dépôts disciplinaires au Canada afin de soutenir globalement la gestion des données de recherche au pays en plus de rechercher des occasions de collaboration relativement au développement et à l’amélioration de fonctionnalités ainsi qu’au partage des coûts, dans la mesure du possible. ● Transparence – « La transparence des coûts de médiation numérique aidera les dépôts de données à dégager des gains d’efficacité et à identifier les optimisations potentielles. Comprendre comment et pourquoi les pairs ciblent leurs investissements peut permettre une meilleure utilisation des ressources, aider à identifier les faiblesses et les facteurs des pratiques actuelles et à inspirer les innovations. »11 ● Consultation – Un service national sera créé en consultation avec des chercheurs, des bibliothécaires, des développeurs et d’autres intervenants de la communauté de la GDR, ainsi qu’avec les fournisseurs de services Dataverse existants au Canada, afin de s’assurer que le travail effectué au niveau national soit le plus propice aux efforts institutionnels ou régionaux. ● Préservation numérique – Un service national sera mis au point dans l’optique de la préservation à long terme, notamment en développant des intégrations avec des systèmes de gestion de la préservation tels qu’Archivematica et des services de stockage  10 « Canadian university libraries have a long history of the kinds of collaborations required in the multi-stakeholder RDM environment, deep experience in developing programs to advance research, and critical expertise in preservation. » https://portagenetwork.ca/wp-content/uploads/2016/06/IATUL2016_Multi_Stakeholder_Engagement_in_RDM.pdf  11 OCDE (2017), « Business models for sustainable research data repositories », OECD Science, Technology and Industry Policy Papers, no 47, Éditions OCDE, Paris. Disponible au http://dx.doi.org/10.1787/302b12bb-en  7 de la préservation fournis par des établissements ou des régions (p. ex., les services de stockage des universités, l’Ontario Libraries Research Cloud du CBUO12 et le WestVault du COPPUL13).  Relation avec les autres services et plateformes de Portage Portage, par l’intermédiaire de son réseau d’experts et en partenariat avec des consortiums de bibliothèques, des établissements et d’autres partenaires d’infrastructure, coordonne le développement d’une gamme de services nationaux pour la GDR qui permettra aux bibliothèques universitaires de mieux servir leurs communautés de recherche. À ce stade, Portage a jeté les bases pour les services liés à la planification de la gestion des données (GEPGD), à la curation (GECD), à la préservation (GEP), à la découverte (GEDD) et aux dépôts pour le stockage, la description et la publication des données de recherche (DVN et DFDR), en plus de modules de formation pour un large éventail de sujets liés à la GDR (GEF). Faisant partie de cet environnement, DVN collaborera aux initiatives existantes et prévues pour soutenir la vision de fournir un accès homogène et équitable aux services de GDR à l’ensemble des établissements et de la communauté de la recherche au Canada.     12 Ontario Libraries Research Cloud - https://cloud.scholarsportal.info/  13 WestVault du COPPUL - WestVault du COPPUL   8 Calendrier provisoire  Résumé  Les dépôts de recherche sont une partie essentielle de l’infrastructure de la recherche et de la science ouverte. Les dépôts de données de recherche assurent la gestion à long terme des données de recherche, permettant ainsi la vérification des résultats et la réutilisation des données. Ils comportent des avantages économiques, scientifiques et sociaux considérables. Il est donc important de garantir la durabilité des dépôts de données de recherche, en particulier au Canada, où nous n’avons pas de financement central pour la recherche ouverte au pays. De nombreux dépôts de données de recherche dépendent en grande partie du financement public. La principale question politique à résoudre est celle de savoir comment ce financement est fourni de la manière la plus efficace possible : par quel mécanisme et de quelle source? Il existe des avantages et des inconvénients aux divers modèles commerciaux dans différentes circonstances qui peuvent avoir une incidence considérable sur l’exploitation des dépôts de données. La principale recommandation de ce document est la création d’un service Dataverse Nord de Portage, hébergé par Scholars Portal, qui permettra à l’ensemble de la communauté de la recherche et des bibliothèques universitaires au Canada d’utiliser efficacement une plateforme de dépôt de données de recherche robuste, évolutive et abordable.   Documents connexes 9 ● Résumé du sondage du Groupe des modèles d’affaires de Dataverse Nord auprès des fournisseurs de Dataverse et des utilisateurs/clients des dataverses institutionnels (anglais seulement) ● Rapport d’évaluation des modèles d’affaires de Dataverse (anglais seulement) 

Cite

Citation Scheme:

        

Citations by CSL (citeproc-js)

Usage Statistics

Share

Embed

Customize your widget with the following options, then copy and paste the code below into the HTML of your page to embed this item in your website.
                        
                            <div id="ubcOpenCollectionsWidgetDisplay">
                            <script id="ubcOpenCollectionsWidget"
                            src="{[{embed.src}]}"
                            data-item="{[{embed.item}]}"
                            data-collection="{[{embed.collection}]}"
                            data-metadata="{[{embed.showMetadata}]}"
                            data-width="{[{embed.width}]}"
                            async >
                            </script>
                            </div>
                        
                    
IIIF logo Our image viewer uses the IIIF 2.0 standard. To load this item in other compatible viewers, use this url:
https://iiif.library.ubc.ca/presentation/dsp.52383.1-0385836/manifest

Comment

Related Items